Le Scénodico

Paradigme de Field

Terme qui signifie “représentation du monde” dans d’autres contextes, dû au pédagogue et script-docteur américain Syd Field désignant un modèle structurel idéal.

Dans le paradigme de Field, l’acte I et III durent un quart de la durée totale du film tandis que l’acte II dure la moitié de cette durée :

1 quart : l’exposition (ACTE I) — Fin : pivot 1 1 moitié : le développement (ACTE II) — Fin : pivot 2 1 quart : le dénouement (ACTE III)

On retrouve ce paradigme dans de trop nombreux films, de Thelma & Louise (Ridley Scott, 1991) à Dancer in the Dark (Lars Von Trier, 2000), qu’il serait impossible d’en faire la liste.

Cf. aussi le paradigme de Field augmenté.

---
---