La collection Narration

Fondamentales : versions complètes

Sont présentés ici différents types de versions complètes, certaines un peu stylisées, d’autres plus brutes de décoffrage telles qu’on peut les rédiger au cours du développement.

Pour la présentation des fondamentales, cf. le chapitre Les Fondamentales dans Les Concepts narratifs en action.

itemlist

Fondamentales de The Maze Runner

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Thomas. Les deux caractéristiques principales de Thomas sont la peur et le courage. Deux caractéristiques qui peuvent paraitre contradictoires mais qui, en réalité, sont à la base de la dynamique de l’histoire : “la peur pousse au courage” ou “le courage nait de la peur”.
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
À peine a-t-il mis les pieds dans le labyrinthe que Thomas n’a qu’une seule obsession : sortir d’ici. Cet objectif éclipse même complètement l’autre, naturel, qui serait de comprendre, comprendre ce qu’est ce labyrinthe, comprendre ce que sont les expériences de VICKED et ce que cache cette appellation elle-même. Il ne se donne même pas ce temps.
QDF : Thomas va-t-il réussir à sortir du labyrinthe ?
Objectif : parvenir à sortir du labyrinthe.
Moyen : devenir runner pour trouver la sortie.
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
Les règles du bloc, incarnées surtout par Galli.
Les griffeurs qui hantent les couloirs du labyrinthe et dont la “morsure” est mortelle — c’est une piqure plus qu’une morsure.
La peur du protagoniste, même si elle lui permet de se surpasser (caractéristique ambivalente).
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
OUI, Thomas parvient à échapper au labyrinthe, MAIS au sacrifice de nombreuses vies et en bousculant les règles de l’univers dans lequel il débarque.
Fondamentale 5
Concept fondamental
L’histoire repose beaucoup sur l’originalité de la prémisse “La peur conduit au courage”. Elle doit beaucoup à la “pureté” de son histoire, presque mythique.

Fondamentales de Her

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Theodore est un écrivain public sensible et psychologique, un rien nostalgique, qui travaille pour l’entreprise belles-lettres-manuscrites.com. C’est un homme curieux, ouvert, en tout cas jusqu’à ce qu’on le contrarie trop.
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
On peut voir deux histoires dans cette histoire, suivant l’angle d’où l’on regarde, qu’on appellera H1 et H2. H1 raconte l’histoire de Theodore qui doit faire le deuil de son mariage. H2 raconte l’histoire d’amour entre Theodore et Samantha.
QDF de H1 : Theodore va-t-il réussir à faire le deuil de son mariage ?
QDF de H2 : l’histoire d’amour entre Theodore et Samantha sera-t-elle possible ?
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
L’amour qu’il a encore pour sa femme.
La nature informatique de Samantha. Une intelligence exceptionnelle. Le décalage d’intelligence entre les deux personnages malgré l’humour qui les lie peut-être. L’évolution de Samantha.
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
H1 : OUI, Theodore parviendra, grâce à Samantha, à faire le deuil de sa femme.
H2 : NON, Theodore ne parviendra pas à vivre son amour avec Samantha, MAIS il sortira de bonnes choses de cet amour impossible : le deuil de son mariage, la publication de ses lettres.
Fondamentale 5
Concept fondamental
Faire un film d’amour n’a rien d’original. Faire un film sur un système d’exploitation d’ordinateur semblerait plus original mais peu intéressant. Mais le mélange des deux histoires produit un résultat totalement original. On n’a jamais raconté, jusqu’à ce jour, une histoire d’amour entre un homme et son système d’exploitation.

Fondamentales de AI, Artificial Intelligence

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Le film raconte une tranche de la vie de David, enfant-robot programmé pour aimer inconditionnellement la personne qui l’“initialisera”.
L’enfant-robot, ou le robot-enfant, est en soi un personnage original (au moment où sort l’histoire).
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
Initialisé par Monica, sa mère adoptive, qui vient à s’éloigner de lui jusqu’à le rejeter, David va chercher par tous les moyens à se faire aimer d’elle — et notamment en tentant de devenir un vrai petit garçon.
Objectif : se faire aimer de Monica, de sa mère.
Moyen : devenir un vrai petit garçon, comme Pinocchio.
QDF : David parviendra-t-il à se faire aimer de sa mère adoptive ? Parviendra-t-il à devenir un vrai petit garçon ?
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
Malheureusement, sa nature même de robot créera des obstacles rédhibitoires (opposition : le fait d’être un robot, par nature et par définition, l’empêche d’être aimé par un humain). Un de ses principaux antagonistes sera également le propre fils de Monica.
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
David ne trouvera de salut que dans le rêve et la mort (=> réussite apparente du personnage, mais échec en réalité : seul le rêve, donc l’illusion, peut lui permettre d’atteindre son but). C’est un message très sombre, qui ne rend l’amour possible — tout du moins entre un humain et une machine — que dans le monde des rêves.
Fondamentale 5
Concept fondamental
Trois éléments principaux constituent une originalité forte du film.
1. Le choix du robot-enfant comme personnage principal.
2. La transposition du conte de Pinocchio, dans la forme et à l'intérieur même du film, qui crée une mise en abime originale (sans parler de l'allusion à d'autres fables).
3. Alors qu'au début est posée la question pertinente “Un androïde sera-t-il jamais capable d'aimer comme un humain ?”, le film, dans son parcours, par un jeu de renversement subtil, pose en réalité celle-ci, plus originale encore : “Un humain sera-t-il capable d'aimer un androïde ?” ou plus précisément encore : “Un androïde sera-t-il capable de se faire aimer d'un humain ?”.

Fondamentales de Dancer in the Dark

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Le film raconte une tranche de la vie (la dernière) de Selma Jezkova, jeune mère célibataire tchèque émigrée aux États-Unis. Selma est victime d’une maladie des yeux qui l’amène peu à peu à la complète cécité.
C’est une jeune femme d’une trentaine d’années incroyablement déterminée et dotée d’un sens de l’abnégation qui n’a d’égal que sa probable culpabilité (non pas d’avoir tué un flic mais d’avoir donné naissance à un enfant — Gene — dont elle savait qu’il hériterait certainement de la même maladie qu’elle).
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
Si Selma a émigré aux USA dans les années 70, c’est dans l’espoir de pouvoir payer une opération des yeux à son fils Gene avant ses treize ans. Passé ce délai, l’enfant deviendra aveugle comme sa mère.
Objectif : payer une opération des yeux à son fils Gene.
Moyen : travailler dur pour rassembler l’argent nécessaire à l’opération.
QDF : Selma parviendra-t-elle à rassembler l’argent nécessaire à l’opération de Gene ?
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
La réussite sera durement mise en question, entre la cécité progressive de Selma, qui la contraint à prendre des risques inconsidérés la conduisant finalement au licenciement, entre sa passion pour la musique qui la fait dangereusement rêver ou encore un voisin, Bill Houston, qui pour garder sa femme la dépouillera de ses économies. Mais la pire des oppositions sera la justice et son ironie lorsque ses moindres faits et gestes se retourneront contre elle au cours d’un procès joué d’avance.
Oppositions : sa cécité, sa passion, son voisin Bill Houston, la justice.
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
OUI, Selma parviendra à payer l’opération des yeux de Gene, MAIS au prix de sa propre vie.
Selma parviendra in extremis à réunir la somme nécessaire à l’opération des yeux de son fils. Mais pour cela, elle devra aller jusqu’à sacrifier sa vie en refusant d’utiliser son argent pour payer les services d’un avocat qui l’aurait tirée d’affaire. L’histoire témoigne, par ce dénouement, de l’abnégation sans limite d’une mère pour son fils.
Fondamentale 5
Concept fondamental
Dans le film, Jeff, le petit ami de Selma, dit qu’il ne comprend pas pourquoi, dans les comédies musicales, les personnages se mettent soudain à chanter et à danser. L’histoire va prendre ces propos à son compte et les développer dans son écriture.
C'est une des grandes originalités du film que de parvenir à le présenter par le biais d'une comédie musicale réaliste. Ici, les numéros ne surgissent pas du bon vouloir d'un danseur ou d'un metteur en scène, mais découlent de la narration même (la répétition de la comédie musicale à l'intérieur du film), et de la nature même des personnages (la passion de Selma et son caractère rêveur), en d'autres termes, découlent de la dramaturgie elle-même.
Une autre originalité forte du film, plus discrète celle-là mais qui fait le propos principal du récit, tient dans l'interrogation qui est adressée à la justice, particulièrement par rapport à la peine de mort. Le film nous montre, par le biais de la scène du procès (une des plus longues), comment la justice avec un grand “J” peut rester aveugle — comme Selma… — aux réalités quotidiennes de la vie et, partant, être incapable de rendre un jugement digne et équitable. Nous en avons l'éclatante démonstration au cours de cette scène du procès qui retourne contre Selma, une à une, toutes les actions “innocentes” qu'on l'aura vu accomplir au cours de l'histoire.
Le concept fondamental peut donc s'exprimer par :
  1. une comédie musicale “réaliste” et “tragique”, donc une tragédie musicale ;
  2. la cécité de la justice.

Fondamentales de Thelma & Louise

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Thelma. On pourrait penser que les deux jeunes femmes sont co-protagonistes, mais clairement, Thelma joue un rôle à part dans le film (voir le détail dans l’ouvrage sur les personnages). Thelma est une jeune femme un peu fantasque, complètement brimée par son macho de mari, Darryl. L’adversité et l’effondrement de son amie Louise vont la pousser à se découvrir, à révéler sa vraie personnalité, dans l’action (braquage à main armée, menace armée d’un policier…) comme dans la réflexion (plus elle se libère et plus elle devient intelligente, elle comprend des choses qu’elle ne comprenait pas au début du film). L’expédition au Mexique est donc pour elle un voyage initiatique vers sa vraie nature, vers une féminité virile affirmée.
Fondamentale 2
Question fondamentale
Objectif : Thelma et Louise doivent échapper à la justice.
QDF : Thelma et Louise parviendront-elles à échapper à la justice ?
Moyen principal : rejoindre le Mexique.
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
Thelma elle-même, qui est la première pourvoyeuse d’obstacles, qui est donc son principal antagoniste. Elle est responsable du viol, elle est responsable du vol d’argent, elle est responsable de l’arrivée du FBI, elle est responsable du fait que la police les retrouve.
L’autre antagonisme, c’est l’Homme et tout ce qui représente la masculinité.
Fondamentale 4
Réponse fondamentale
RDF : OUI, elles échapperont à la justice, MAIS ce sera au prix de leur vie. Cette réponse suggère que dans le monde actuel, un monde dominé par les hommes principalement, une femme ne peut pas obtenir justice lorsqu’elle est agressée.
Fondamentale 5
Concept fondamental
Road-movie féministe ou western féministe, ce buddy movie (film d’amis) semble poser la question “Et si les femmes étaient des hommes comme les autres ?”. C’est une critique en règle du machisme et de l’oppression des femmes. Une oppression qui n’est pas le seul fait des hommes, mais des femmes elles-mêmes, comme en témoigne le rapport paternel de Louise avec Thelma, ou les élans virils de Louise (lorsqu’elle rentre dans le bar, lorsqu’elle recule à vive allure pour rejoindre la pompe à essence, etc.).
Travail de la symbolique autour des hommes, qui s’incarne dans les camions, omniprésents et menaçants. La vengeance (thème privilégié des westerns) s’incarne justement dans le fait de faire exploser un camion-citerne. Peu d’hommes sont épargnés dans le film, mais il y en a, à commencer par Hal Slocumb, le flic chargé de l’enquête sur le meurtre. On trouve également l’ami de Louise et le cycliste VTT jamaïcain fumeur de joint…

Fondamentales de The Butterfly Effect

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Le film raconte une tranche de vie de Evan Treborn qui a un don unique : pouvoir remonter le temps. En fait, le film développe la même tranche de vie déclinée dans plusieurs vies parallèles.
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
Comprenant qu’il peut modifier le présent en modifiant son passé, Evan va se lancer dans une quête insensée pour préserver et protéger ceux qu’il aime.
QDF : Evan parviendra-t-il à aider, sauver, protéger ceux qu’il aime en modifiant le passé ?
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
Malheureusement, comme le coup d’aile du papillon qui déclenche un ouragan à l’autre bout du monde, chacune des tentatives d’Evan entrainera des conséquences inattendues et fâcheuses (opposition liée à la prémisse du film : quoi qu’on fasse, il est impossible de prévoir les conséquences de ses actes).
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
Jusqu’à ce qu’il en arrive au sacrifice de l’amour. Donc : réussite du personnage là aussi, mais au sacrifice de ce qu’il avait de plus cher : sa passion amoureuse.
Fondamentale 5
Concept fondamental
L’originalité du film tient dans son histoire même et le fait de raconter avec intelligence et virtuosité d’écriture ce qui se passerait si nous pouvions modifier notre passé (=> l’illustration concrète des conséquences du passé sur le présent).

Fondamentales de Babe

Fondamentale 1
Personnage fondamental
Le film raconte une tranche de la vie de Babe, jeune cochon gagné à une foire par le fermier Hoggett, qui compte bien l’engraisser afin d’offrir un merveilleux repas de Noël à sa famille. Babe est un jeune cochon qui n’a d’égal à sa naïveté que son courage.
Fondamentale 2
Question dramatique fondamentale
“Babe finira-t-il en cochon de Noël ?” est la question dramatique fondamentale que pose le film, et qui crée le suspense principal du récit. Elle s’incarne bientôt dans une question plus concrète : “Le cochon Babe parviendra-t-il à devenir « cochon de berger » pour échapper à son fumesque destin (sic) ?” Ce pourrait être un objectif si le protagoniste, Babe, en était conscient. Mais Babe est trop naïf.
Fondamentale 3
Opposition fondamentale
Bien entendu, sur le papier, la nature porcine de Babe le pousse inexorablement à échouer : il doit finir en jambon, c’est un fait incontournable et le fermier Hoggett (dans sa fonction d’antagoniste) l’a d’ailleurs destiné à finir ainsi. Cependant, l’antagoniste se révèlera être bientôt le meilleur allié et l’obstacle principal deviendra bientôt et seulement : la force des traditions. En effet, la société traditionnelle anglaise n’est peut-être pas encore prête à laisser un cochon devenir chien de berger. Le jury du concours auquel doit participer Babe devra délibérer longtemps.
Fondamentale 4
Réponse dramatique fondamentale
Grâce aux talents de “cochon de berger” que Hoggett lui découvre, Babe parviendra à échapper à son sordide et funeste Ananké : il triomphe au concours. Si Babe est une incarnation de la vie humaine et de notre naïveté, le message qui en découle est très positif : on peut échapper à son destin même sans le chercher, en acceptant et en exploitant ses qualités propres.
Fondamentale 5
Concept fondamental
L’idée de voir un cochon devenir “cochon de berger” n’est ironique et drôle qu’en apparence, en surface, car c’est surtout une belle métaphore de l’humanité que présente le film — dès les toutes premières scènes — développant l’idée que quiconque, quelle que soit sa naissance, quelle que soit sa nature, peut parvenir à tout pourvu qu’il croie en ses aspirations et que le poids des traditions et du ridicule ne l’étouffe pas. Cela aurait pu être noté plus haut, mais soulignons que le fait d’être destiné à finir en cochon de Noël, ainsi que le fait de devenir “cochon de berger”, sont deux propositions extrêmement originales pour une histoire.