La collection Narration

Introduction aux intrigues

Une intrigue est une histoire dans l’histoire. On l’appelle aussi brin dans ces ouvrages consacrés à la narration. C’est cette intrigue qui, entrelacée avec d’autres intrigues, va composer le récit complet du roman, de la pièce, de la BD ou du film.

Le mot même d’intrigue, de la même famille que les termes “intriguer” ou “intrigant”, donne bien l’idée du suspense, de l’interrogation que doit porter cet élément narratif. Il n’y a intrigue que s’il y a un doute. Il n’y a intrigue amoureuse que s’il y a doute sur l’avenir des deux amoureux. Il n’y a intrigue policière que s’il y a doute sur le fait de découvrir un coupable. Il n’y a intrigue que s’il y a doute sur la réussite du personnage principal.

Depuis des cas simples comme The Straight Story (Une Histoire vraie, David Lynch, 1999), où un homme a pour objectif de relier deux points des États-Unis sur un tracteur-tondeuse, jusqu’à des cas complexes comme Minority Report (Steven Spielberg, 2002), ce sont les intrigues qui permettent de construire la structure ou, pour le dire autrement, la structure se construit sur l’entrelacement des intrigues, comme la musique chorale se construit sur plusieurs lignes de chant.

Si toutes les intrigues prennent part à la construction de la structure, deux d’entre elles y jouent un rôle particulièrement important :

Ces deux intrigues se distinguent des autres dans le sens où :

Les autres intrigues n’occupent qu’une place mineure et ne sont composées que de quelques évènements, de deux à cinq en général. Elles peuvent néanmoins jouer un rôle capital dans le récit.