La collection Narration

Le pivot 1 (scène-clé)

Fonction du Pivot 1

Le pivot 1 est véritablement une scène charnière qui a la lourde tâche de faire passer le récit de l’exposition au développement. Symboliquement, c’est elle qui lance l’histoire dans l’action, qui lance le protagoniste sur la route de son objectif principal s’il existe. C’est elle, en d’autres termes, qui pousse l’histoire de son passé — derrière elle — vers son futur — devant elle.

Très schématiquement, on pourrait dire que le pivot 1 est la scène où le protagoniste décide ou va prendre la décision de remplir sa mission. Si jusque-là il était en position de refus de l’appel, quelque chose se produit de suffisamment important pour le pousser — si possible de force, par la contrainte — à changer d’avis et à accepter la mission qu’il s’est vu confier.

Exemples de pivot 1

The Maze Runner (Le Labyrinthe, Ball Wes, 2014)
La porte du labyrinthe se referme et Thomas accomplit au dernier moment l’impensable : rejoindre Milho piégé à l’intérieur pour lui venir en aide. Par cet “infraction”, Thomas lance le récit dans une toute autre direction.
Minority Report (Steven Spielberg, 2002)
John Anderton découvre qu’il est l’auteur du prochain crime qu’il doit empêcher…
Erin Brockovich (Erin Brockovich, seule contre tous, Steven Soderbergh, 2000)
Après avoir été licenciée par son nouveau patron avocat, Erin lui force la main pour qu’il la réembauche avec tous les avantages — pour accepter de lui fournir les informations qui permettront de lancer le développement, c’est-à-dire le procès contre la compagnie des eaux qui est au cœur du film.
The Straight Story (Une Histoire vraie, David Lynch, 1999)
Alvin explique à sa fille qu’il doit absolument faire ce voyage pour retrouver son frère.
Thelma & Louise (Ridley Scott, 1991)
Le pivot 1 est le coup de fil que Louise passe à son petit ami. On comprend que sa décision est prise, qu’elle sait quoi faire à présent (nous ne le savons pas encore, mais c’est pour le Mexique que les deux jeunes femmes vont partir).
Mortelle Randonnée (Claude Miller, 1983)
Beauvoir prend la décision de cacher le corps du dernier mari assassiné pour protéger Catherine Leiris.
Rocky (John G. Avildsen, 1976)
Apollo Creed veut donner sa chance à un boxeur local inconnu. C’est le moment capital du film sans lequel l’histoire n’aurait pas pu démarrer.

Écueils dans le choix du pivot 1

Comme pour les autres éléments, l’écueil principal dans le choix du premier pivot est de le choisir en désaccord avec l’histoire, c’est-à-dire de choisir une scène qui ne donnera pas au spectateur/lecteur la sensation — inconsciente bien souvent – que le récit va (enfin) pouvoir commencer.

CHECKUP[Votre premier pivot fait-il bien passer de l’exposition au développement ? En quoi est-il susceptible de lancer l’action, aussi clairement que les exemples donnés ? scenes_cles]

L’autre écueil principal est de placer cette scène trop tôt dans l’exposition, donc d’achever cette exposition trop rapidement et de lancer le développement trop vite. La conséquence directe sera que la résolution — le climax — sera attendue plus tôt qu’elle ne se produira dans le récit, ce qui nuira au rythme général du récit. Idéalement, cette scène doit s’achever pile au quart du film ou du nombre de pages.

CHECKUP[Votre premier pivot n’arrive-t-il pas trop tôt ? scenes_cles]