La collection Narration

Fonctions du dénouement

Le dénouement est le troisième et dernier acte du paradigme de Field et couvre le dernier quart-temps du récit.

|              |                             |  DÉNOUEMENT  |
|--------------|--------------|--------------|--------------|
|              |              |              |      4e      |
|              |              |              |  Quart-temps |
Le dénouement

Fonction structurelle du Dénouement

La fonction principale du dénouement est de donner une réponse à la Question Dramatique Fondamentale. Le Protagoniste va-t-il atteindre son objectif ? On s’est posé la question pendant tout le film, cet acte doit en donner la réponse.

Babe (Chris Noonan, 1995)
QDF (question dramatique fondamentale) : Babe finira-t-il en cochon de Noël ?
RDF (réponse dramatique fondamentale) : non, Babe a trouvé un moyen d’être sauvé du hachoir — en devenant cochon de berger, comme on dit chien de berger).
Thelma & Louise (Ridley Scott, 1991)
QDF : Thelma et Louise vont-elles échapper à la justice ?
RDF : oui, mais par la mort.
Dancer in the Dark (Lars Von Trier, 2000)
QDF : Selma Jezkova va-t-elle pouvoir payer l’opération des yeux à son fils ?
RDF : oui, mais au sacrifice de sa vie
Minority Report (Steven Spielberg, 2002)
QDF : l’entreprise Precrime va-t-elle perdurer ?
RDF : non.
21 Grams (21 Grammes, Alejandro González Iñárritu, 2003)
QDF : Cristina Peck va-t-elle venger la mort de son mari et de ses deux petites filles ?
RDF : non, elle pardonnera à son meurtrier
Citizen Kane (Orson Welles, 1941)
QDF : le journaliste va-t-il découvrir la signification de « RoseBud » ?
RDF : non, jamais, la luge brûlera avant d’en avoir révélé le sens.
à noter que la QDF principale pour le spectateur est “Quel est le sens de « Rosebud » ?” et que pour lui la réponse sera positive : on saura que Rosebud était le nom de la luge de l’enfance perdue de Kane.
12 Angry Men (Douze hommes en colère, Sydney Lumet, 1957)
QDF : Davis parviendra-t-il à convaincre les 11 autres jurés ?
RDF : oui.
Shichinin no samurai (Les Sept Samouraïs, Akira Kurosawa, 1954)
QDF : les paysans vont-ils sauver leur village de la dévastation ?
RDF : oui, mais au sacrifice de quelques villageois et quelques samouraïs.

Dans l’antre du Méchant

Le dénouement doit offrir un changement important dans le récit, offrir une rupture, pour ce dernier quart-temps du film, avec les trois quart-temps précédent. Cette rupture, ce changement, est introduit grâce au pivot 2 qui achève le développement, l’acte précédent.

Très souvent, et symboliquement, ce changement consiste à faire entrer le Héros dans l’Antre du Méchant ou à faire entrer le Méchant dans la demeure du héros.

Symboliquement, cela signifie que la proximité entre le Méchant et le Protagoniste va être telle que la confrontation semblera inéluctable. On pourrait dire que le dénouement est marqué par la proximité presque visuelle du héros et du méchant. Auparavant, ils se cherchaient, l’un ignorait où se trouvait l’autre, le dénouement est marqué par le fait que l’un et l’autre sait où se trouve l’autre.

C’est cette proximité qui conduit à l’inéluctable affrontement entre protagoniste et antagoniste ou force antagoniste.

C’est ce caractère d’inéluctabilité que doit avoir ce dénouement et qui lui donne son caractère propre. Alors que le développement pouvait encore se montrer hasardeux, indécis, incertain, le dénouement au contraire doit présenter un caractère inexorable, doit donner au public le sentiment que la fin va être inévitablement donnée bientôt.

Conclusion des intrigues

Une des fonctions du dénouement est également de conclure toutes les intrigues. Par nécessairement toutes — certaines peuvent rester “ouvertes” — mais au moins les principales. L’histoire aura un goût d’inachevé s’il reste en suspens des questions importantes de l’histoire.

Pour s’assurer que vos intrigues sont bien bouclées, vous pouvez utiliser les brins que nous étudions en détail dans le livre décrivant les documents de l’auteur (Les Documents d’écriture).

CHECKUP[Vous êtes-vous assuré que vos principales intrigues étaient correctement bouclées ? denouement]
CHECKUP[Si certaines intrigues ne sont pas bouclées, êtes-vous certain de ne pas avoir confondu “fin ouverte” avec “fin manquante” ? denouement]

Mise en garde

Noter qu’en parlant de dénouement, nous parlons d’un troisième acte qui s’étend sur un quart du temps du film, son dernier quart-temps. Si le film dure deux heures, le dénouement s’étend généralement sur les 30 dernières minutes. Si le roman fait 200 pages, le dénouement peut commencer vers la page 150.

Ce point est particulièrement à noter, tant la confusion est grande concernant ce terme, entretenue d’un côté par l’emploi que l’on en fait dans le langage courant et de l’autre par certains théoriciens qui malheureusement abordent la structure en la regardant de biais… Ce qui revient en gros à parler des proportion de Notre-Dame-De-Paris en la regardant depuis le Pont au Double en croyant la regarder de face. Cela conduit fatalement à des mesures erronées, aussi absurdes que 15 minutes d’exposition, 1 heure 20 de développement et 3 minutes de dénouement.

Quand on sait que la structure est avant tout question de proportion, on peut mesurer l’absurdité des résultats de cette approche.

Ce que l’on appelle le “Dénouement” d’une histoire, c’est la partie qui va réellement démêler toute l’histoire, en dénouer tous les fils. Ça n’est pas seulement le moment où cette histoire se trouve dénouée. Un quart de son temps, ce sera bien un minimum, après tout ce qui se sera passé. Et puis on espère bien, en bon spectateur que nous sommes, que cette partie ne soit pas trop vite expédiée.