La collection Narration

Fonction de l'Exposition

Fonctions de l’Exposition

Comme nous pourrons le voir, chaque acte du paradigme de field augmenté (PFA) possède sa fonction structurelle propre. L’exposition, dans le PFA, occupe le premier quart-temps du film. C’est-à-dire les 30 premières minutes pour un film de 2 heures, les 22 premières minutes et demi pour un film d’1 heure 30, les 50 premières pages pour un roman de 200 pages.

La fonction première de l’Exposition au niveau de la structure est de lancer le récit, c’est-à-dire de définir l’objectif du personnage principal ou de poser la Question Dramatique Fondamentale qui va tenir le public en haleine jusqu’à la fin du récit.

Il est impératif de sortir de l’Exposition
avec une Question Dramatique forte
voire un objectif déterminé.

CHECKUP[Votre Exposition s’achève-t-elle avec une QDF et/ou un objectif principal clairement définis ? exposition]
Exemples d’objectifs
(ces objectifs sont connus au sortir de l’exposition)
Dans Thelma & Louise (Ridley Scott, 1991) Louise ont décidé de rejoindre le Mexique pour échapper à la justice. Dans Cube (Vincenzo Natali, 1997) : Les prisonniers du cube doivent s’échapper. Dans The Maze Runner (Le Labyrinthe, Ball Wes, 2014) : Thomas veut s’échapper du labyrinthe. Dans Dancer in the Dark (Lars Von Trier, 2000) : Selma doit payer une opération des yeux à son fils Gene.
Exemples de Question dramatique Fondamentale
(il s’agit ici de film sans objectif principal au sens strict du terme)
(ces Questions dramatiques fondamentales sont connues au sortir de l’Exposition)
Dans Babe (Chris Noonan, 1995) : Babe finira-t-il en jambon de Noël ? Dans Edward Scissorhands (Édouard aux mains d’argent, Tim Burton, 1990) : Edward se fera-t-il accepter par la société américaine moyenne ? Dans

Autres fonctions de l’Exposition

Les autres fonctions de l’Exposition sont :

La plupart du temps, ces éléments sont introduits dès le préambule dont nous parlerons bientôt.

Introduire le protagoniste

La plupart du temps, le protagoniste de l’histoire est introduit dès les premières scènes, voire dès la première. Une erreur fréquente, qui sème le trouble et la confusion dans la tête du spectateur ou du lecteur, est d’introduire un autre personnage avant lui.

CHECKUP[Votre exposition présente-t-elle bien votre protagoniste ? exposition]
CHECKUP[Votre exposition introduit-elle votre protagoniste avant tout autre personnage ? exposition]

Planter le décor

La plupart du temps, on sait où l’histoire se déroule dès les premières minutes ou les premières pages. L’exposition permet de situer l’arène de l’histoire.

Elle donne également le style du récit.

TODO: Développer sur le fait qu'il faut être très clair sur le style de l'histoire, que ce soit pour un roman ou un film, on se fait une idée dès les premières pages ou les premières minutes. Petite différence pour la BD qu'on peut survoler plus facilement. Mais là, la cohérence stylistique est une question artistique.
CHECKUP[L’exposition donne-t-elle bien le style du récit ? exposition]

Planter les thèmes du récit

Le plus rapidement possible, l’Exposition doit aussi orienter nos esprits vers les thèmes concrets et abstraits que développera le récit.

Se contenter de donner les informations minimum

CHECKUP[L’exposition se contente-t-elle bien de donner les questions minimum ? exposition]
CHECKUP[Quelles informations pourriez-vous retirer sans rien perdre de l’‘histoire ? exposition]