La collection Narration

Déclaration de l'objectif

Objectif clairement déclaré

TODO: Commencer plutôt par l'affirmative : il faut déclarer l'objectif TODO: Donner des exemples. Dancer in the Dark (Lars Von Trier, 2000), Selma dit clairement qu'elle est là pour payer une opération des yeux à Gene. TODO: Prendre l'exemple de Minority Report (Steven Spielberg, 2002) : inutile de préciser que John recherche encore son fils. Inutile de dire qu'il cherche à fuir pour échapper à la police qui veut l'arrêter pour meurtre (et pourtant, c'est ce qu'il dit lors du premier coup de fil à Burgess qui lui conseille de se rendre — TODO: Voir s'il le fait vraiment) En revanche, il faut que Burgess demande explicitement à Anderton de surveiller l'homme envoyé par la ministère, il faut qu'il explique explicitement ce qu'il faut faire pour protéger l'entreprise Precrime et donc dit explicitement qu'il faut la protéger. TODO: Parler du niveau d'intelligence qu'on décide de donner au film. Se baser sur The Horse Whisperer (L'Homme qui murmurait à l'oreille des chevaux, Robert Redford, 1998) où l'objectif est annoncé indirectement : la mère ne dit pas qu'elle fait ça pour soigner sa fille, elle parle de remettre le cheval sur pied, mais ça n'est pas son véritable objectif. TODO: Parler des objectifs implicites TODO: Prendre l'exemple de Everest (Baltasar Kormákur, 2015) pour monter le nécessité d'un objectif explicité lorsqu'il est contrarié par un objectif implicite : implicitement, on comprend l'objectif : atteindre le sommet de l'Everest. Sauf qu'en réalité ça n'est pas là le véritable objectif. Le véritable objectif, c'est de pouvoir redescendre, de pouvoir revenir. Et c'est l'originalité de l'objectif, tirée de la réalité de cette expédition.

De la nécessité de mesurer la clarté de l’objectif

Il existe des objectifs implicites et il existe des objectifs qui ont besoin d’être explicités.

Il faut savoir les reconnaitre pour

Est-ce qu’on comprend ce que fait le personnage ? Si oui, c’est un obj implicite => inutile de le préciser, mais c’est toujours possible.

Les objectifs implicites

Il est des objectifs qui n’ont pas besoin d’être énoncés littéralement. Notre personnage devant rejoindre la maternité (cf. plus haut) a, par exemple, un objectif qui n’a nul besoin de formulation explicite (comprendre “de formulation par le dialogue” ou autre procédé de clarification) pour être parfaitement compris du spectateur.

Note : un objectif implicite peut toujours être formulé, sans être lourd, après que le public l’a compris. Ça peut passer, par exemple, par le personnage qui le formule à un autre personnage pour l’en informer.

Les objectifs explicites

Pourtant, l’auteur prudent pensera toujours, afin d’éviter toute ambiguïté, à formuler le plus discrètement possible et le plus simplement possible cet objectif, aussi évident soit-il (après tout, notre personnage, en apprenant la naissance de son enfant, pourrait vouloir quitter la ville le plus tôt possible et disparaître à jamais… ce qui entraînerait les mêmes images dans un premier temps).

Dans notre exemple, on pourrait imaginer que c’est lors de son altercation avec son patron — qui refuse de le laisser quitter son poste de travail — que l’information pourrait passer : “Je dois absolument aller à la maternité ! Ma femme vient d’accoucher !” (en l’adaptant en fonction des relations qu’entretiennent les personnages)

Prendre le risque de ne pas annoncer explicitement son objectif, c’est prendre le risque que pendant un laps de temps plus ou moins long, le spectateur se demande ce que veut votre personnage principal, et qu’il ne profite pas, pendant ce temps, de tout ce que vous êtes en train de faire par rapport à cet objectif. Ici, jouer sur la nuance, vouloir faire preuve de subtilité est un gros risque.

Cela peut vous paraître lourd, effectivement, à vous qui êtes pleinement dans votre film et en sentez les moindres nuances. Mais pensez que le spectateur n’est pas forcément dans les mêmes dispositions que vous, lorsqu’il s’assied devant le grand écran, et qu’il faut parfois lui dire les choses in extenso pour lui permette de vous suivre.

Objectif déclaré le plus tôt possible

Cet objectif principal du film découle, dans la mécanique du récit, de l’incident déclencheur. Comme nous le verrons par la suite, sa déclaration ou sa compréhension gagne à se faire le plus tôt possible, puisque le film commence véritablement quand le protagoniste a défini son objectif et qu’il met en œuvre les moyens de le réaliser.

Plus tôt se déclare l'objectif et plus tôt le spectateur rentre véritablement dans l'histoire.

La Précision de l’objectif principal

Bien entendu, ces précautions ne valent que si l’auteur a pleine conscience de son objectif principal. Ce qui n’est pas toujours le cas quand on aborde une histoire, comme on peut s’en convaincre à la lecture des autres sections de cet ouvrage.