Citations d'auteurs

Un roman commence par un coup de dés.
La Fête ()

Explicitation

C'est une citation à double détente. La première parle de la création du roman lui-même et exprime le pari que fait l'auteur en se lançant dans le développement de ce qui n'est encore qu'une idée. Il n'en connait pas l'issue, il espère gros mais la part de hasard et d'incertitude est grande quant au résultat.

On peut souligner ici l'importance accordé au hasard dans le choix de l'image. Et c'est une évidence, pour ceux qui ont fait l'expérience de cette aventure, que cette chance, cette bonne fortune intervient tout autant que l'inspiration et le travail dans l'élaboration de l'œuvre. Elle nait au détour de deux idées qui s'accordent merveilleusement, ou encore lorsque des choix produisent à l'insu de l'auteur des choses inattendues et bienvenues.

La seconde détente concerne l'histoire elle-même, qui commence par le jet des cubes numérotés (incident déclencheur) qui génère une interrogation : “Quel résultat peut-on espérer ? Va-t-on gagner ?” (question dramatique fondamentale).

Mais contrairement à la première détente, dans cette seconde, il convient de faire intervenir le moins possible le hasard et de ne jouer que sur l'incertitude, cette force qui tient le public en haleine pendant tout le temps que les dés roulent sur le tapis de jeu.

-> execute_preambule
Au début de User::current, app.session['user_id'] 
À la fin de User::current, app.session['user_id'] = 
Visiteur courant au début du préambule : Ernest #
Visiteur courant à la fin du préambule : Ernest #
app.session['user_id'] = 
<- execute_preambule

Objet    = "citation"
Objet ID = nil
Method   = "round"
Context  = nil

Objet    = "citation"
Objet ID = 252
Method   = "show"
Context  = nil