La collection Narration

Quel film choisir ?

Un film que vous aimez

Pour vos premières analyses, il est préférable de choisir un film que vous appréciez tout particulièrement.

Ça pourrait sembler une lapalissade, mais on voit souvent des apprentis-auteurs se lancer dans l’analyse d’un film simplement parce qu’il est considéré par la communauté cinéphile comme un chef-d’œuvre. Si cette démarche part d’une louable intention, elle n’en est pas pour autant pertinente car, tout chef-d’œuvre qu’il est, ce film ne plaira peut-être pas au point de donner l’énergie nécessaire pour mener à bien ses premières analyses.

Si vous n’avez pas vu le film que vous vous apprêtez à analyser — ce qui est mieux si vous voulez passer par l’étape de l’écriture avant le visionnage — alors arrangez-vous pour qu’il appartienne au genre ou au registre de films que vous appréciez.

Peu importe la qualité

La qualité du film ne doit pas non plus intervenir dans le choix, surtout pas la qualité réputée. Se lancer dans l’analyse de Citizen Kane (Orson Welles, 1941) uniquement parce qu’il est considéré comme le film ultime du cinéma n’est pas une bonne démarche. Le film peut être considéré comme “ultime” simplement parce que dans son contexte de création il s’inscrit dans une certaine histoire du cinéma. Mais la qualité n’est pas toujours au rendez-vous de la réputation et saisir le génie d’une œuvre demande souvent de la réflexion, une certaine culture et beaucoup de remises dans le contexte.

A contrario, on peut tout à fait choisir ce qui est considéré comme un mauvais film car, sur certains points, l’analyse d’un mauvais film est plus profitable puisque l’on peut repérer plus facilement des choses que l’on ne doit pas faire, qui ne fonctionnent pas, on peut même tenter de réfléchir à la résolution de certains des problèmes posés.

Peu importe le genre

Tous les genres offrent des films bons pour l’analyse et l’on pourrait même dire que les genres considérés mineurs sont excellents pour les premières analyses dans la mesure où ils offrent souvent un matériau plus simple à appréhender et mettent mieux en évidence les rouages classiques de narration.

Longueur du film

Dans vos premières analyses, abordez plutôt des films d’une durée raisonnable, c’est-à-dire n’excédant pas les deux heures. Plus le film sera court — sans prendre un court-métrage, qui ne représenterait pas le même intérêt — et plus vous trouverez la force de l’aborder en profondeur. Encore une fois, préparez-vous au fait qu’analyser véritablement et profitablement un film demande du temps et beaucoup d’efforts.